Nous entendons souvent dire que le sport est bon pour la santé, mais concrètement, de quoi nous protège-t-il ? Comme vous le savez peut-être, le cancer est l’une des premières causes de mortalité en France. Et l’un des premiers remèdes naturels pour le combattre c’est le sport ! Avant de contracter la maladie, pendant ou après, une activité physique régulière peut vous sauver la vie.

Le sport, une prévention contre le cancer

Cancer du sein, du côlon, du poumon, de la prostate, des ovaires… Les risques de développer ces différents cancers peuvent tous être réduits en cas d’activité physique régulière. Pour les adultes, il s’agit d’avoir une activité d’intensité modérée à élevée au moins 30 minutes par jour, 5 fois par semaine. Pour les enfants, la moyenne est d’au moins une heure par jour.

 

Enfants sportifs pour prévenir le cancer

 

Si nous prenons l’exemple du cancer du sein, la pratique d’une activité sportive régulière réduirait le taux d’oestrogènes en circulation et améliorerait ainsi notre immunité. Selon certaines études, une personne sportive aurait 20% de chances en moins de contracter un cancer du sein qu’une personne ne pratiquant aucune activité physique. Mieux encore, que vous ayez moins de 25 ans, ou plus de 50 ans, les effets bénéfiques du sport restent les mêmes !

 

Le sport, un atout pendant la maladie

Lorsque l’on pense à un traitement contre le cancer, la chimiothérapie nous vient immédiatement à l’esprit. Pourtant, pratiquer une activité sportive peut aussi être un excellent atout pour lutter contre la maladie. Et pour cause, le sport réduit les effets secondaires du cancer, augmente les chances de guérison et limite les risques de rechute. Gardez toutefois bien en tête que l’objectif n’est pas de se préparer pour les Jeux olympiques. Trois séances d’une heure par semaine feront l’affaire.

Faire du sport, c’est gagner du muscle et ainsi limiter la graisse. Cette dernière étant l’un des facteurs pouvant favoriser les cancers. Pratiquer une activité sportive développe également l’apparition de lymphocytes dans notre organisme. Des cellules qui renforcent notre immunité en détruisant les cellules cancéreuses. Diminuer notre taux d’insuline – dont les cellules cancéreuses raffolent – en faisant du sport augmente également nos chances de guérir de la maladie.

 

Le sport limite les risques de récidive

Toutes les études ne s’accordent pas sur les mêmes chiffres, mais le constat reste toujours le même : une pratique sportive régulière limite les risques de contracter un nouveau cancer. Si l’on en croit l’étude américaine WHEL (Women’s Healthy Eating and Living Study), une femme qui marche 30 minutes par jour 6 fois par semaine a 44% de chance en moins de contracter à nouveau un cancer du sein qu’une femme marchant moins de 3 heures par semaine.

 

Femme sportive

 

Selon le Dr Thierry Bouillet, cancérologue et radiothérapeute « on observe 40 à 50 % de rechutes en moins pour les patients atteints d’un cancer qui ont une activité physique régulière, intense, structurée. Et ça marche dans pratiquement tous les cancers. » La marche, le vélo, la nage ou la gym douce sont des activités idéales. Elles améliorent nos fonctions immunitaires, nous permettant ainsi de lutter contre les cellules cancéreuses. Elles permettent également de booster notre moral et de ne pas broyer du noir. Car oui, le combat est physique, mais aussi psychologique !

 

Lutter contre le cancer, ça ne passe pas seulement par des traitements lourds. Le sport est un traitement naturel majeur qui limite vos risques de contracter la maladie ; vous aide à la combattre si vous en souffrez ; et réduit les risques de récidive. Aucun doute, le sport est définitivement bon pour la santé.